Créée par plusieurs anciens journalistes de Votv, « Les Globe-Troqueurs » a été sélectionné dans le cadre du concours TV Lab organisé par France 4. Le pilote de l’émission est soumis au vote des internautes aux côtés de sept autres projets. A la clé, pour le lauréat, la diffusion d’une saison complète.

Un roadtrip humanitaire de 16 000 kilomètres. Les Globe-Troqueurs ambitionnent de débarquer sur votre petit écran en renouvelant au passage votre idée de la télé-réalité. Le concept, deux candidates partent pour un périple depuis la France jusqu’à un orphelinat situé en Inde. En chemin, elles doivent collecter un maximum d’objets répondant à une checklist dans les différents pays traversés. Par exemple, des jouets, équipements sportifs, instruments de musique vêtements, fournitures scolaires ou du matériel informatique. Pour ce faire, un seul moyen est autorisé, le troc. Dans chaque ville escale, le binôme doit rendre un ou plusieurs services en échange de jouets ou d’objets. Et pour trouver des hommes et des femmes prêts à jouer le jeu, les internautes pourront participer via les réseaux sociaux.

Un pilote a été tourné en Croatie en avril dernier. D’une durée de 26 minutes, il sera diffusé sur France 4 le jeudi 20 juin à 22h50. Le public peut cependant déjà voter pour l’émission sur le site Dailymotion. En cas de victoire lors du concours TV Lab, Les Globe-Troqueurs reviendraient pour une saison complète sur les écrans. Chacun peut voter une fois par jour et ainsi apporter plusieurs votes à l’émission jusqu’à la fin du décompte des votes. A vos souris. 

VOnews : Comment vous est venue l’idée des Globe-Troqueurs ?

Brice Martinelli
: Tout est parti d’un appel d’offre de France 4 en octobre dernier. Pour le concept, je me suis basé sur un voyage en Australie. Tous les jeunes veulent un combi Wolkswagen pour partir en road-trip. Je me suis dis que pour la cible de France 4, on pouvait faire une émission de découverte à laquelle on ajouterait une part d’humain. Les Globe-Troqueurs, c’est une émission qui joue sur les codes de la télé-réalité mais en y ajoutant une vraie dimension solidaire. La différence, c’est qu’il n’y a aucune concurrence. Le point de vu est également plus documentaire qu’une émission de télé-réalité traditionnelle.

VOnews : Comment avez-vous sélectionné vos deux Globe-Troqueuses ?

Nous avons reçu 300 dossiers. Finalement nous avons retenu deux sœurs. Elles sont drôles, rock’n roll et elles passent bien à l’image. De plus, toutes deux avaient déjà fait de l’humanitaire. Ce sont des globe-troqueuses convaincues. Ce qui a fait la différence, c’est également leur complicité du fait de leur parenté.

VOnews : Combien de temps vous a pris la réalisation du pilote de l’émission ?

En tout, cent jours. Cela inclus le tournage, le montage et la production d’un 26 minutes réalisé en Croatie. Il s’agit de l’équivalent d’un épisode numéro trois, pour entrer directement dans le vif du sujet. Si nous remportons le TV Lab, nous partirons pour un tournage de six mois avec un camping car qui suivra le van.

VOnews : D’autres projets ?

Oui, nous réfléchissons à plusieurs émissions de découvertes.