Lundi une perquisition s’est déroulée à l’hôtel de ville de Sarcelles, dans le cadre de l’enquête préliminaire sur la gestion de SEM Chaleur par le maire PS François Pupponi [voir article]. Marc Sonnet, conseiller municipal d’opposition UMP et candidat à la prochaine élection municipale de Sarcelles souhaite désormais que « la justice puisse se prononcer dans les plus brefs délais afin que toute la lumière soit faite sur ce dossier, dont la procédure est en cours depuis plusieurs années ». Selon lui, « il s’agit de retrouver au plus vite de la sérénité dans la conduite des affaires municipales et pour l’image de la ville ».