Air France KLM a choisi Roissy pour implanter une nouvelle unité dédiée aux aérostructures. A la clé : 200 emplois hautement qualifiés dici l’été 2015, des postes à ce jour localisés au Bourget. A terme, le site pourrait accueillir jusqu’à 400 salariés. Le Conseil général du Val d’Oise, par la voix de son Président Arnaud Bazin, se «  félicite du choix du Val d’Oise pour cet investissement productif important.

 Une bonne nouvelle dans un contexte économique. Air France KLM va construire une nouvelle unité dédiée aux aérostructures dans le Val d’Oise, sur son site de Roissy Charles-de-Gaulle. Ce sont, dans un premier temps, 200 postes hautement qualifiés qui quitteront Le Bourget pour Roissy. Le nouveau site pourrait à terme accueillir 200 salariés supplémentaires. Michel Bruet, directeur Aérostructures d’Air France Industries explique ce choix: « Aujourd’hui les clients sont à la recherche d’un support à la qualité garantie dans les délais les plus brefs. Dans cette perspective, s’installer à Roissy, c’est se rapprocher de l’avion et donc offrir une réactivité optimale à nos clients. »

Livraison attendue pour l’été 2015

Cette nouvelle unité prendra la forme d’un bâtiment de 20 000 m². Sa livraison est attendue pour l’été 2015. Le président du Conseil général, Arnaud Bazin, « se félicite du choix du Val d’Oise pour cet investissement productif important. » Il tient à « souligner l’accompagnement du CEEVO (Comité d’expansion économique du Val d’Oise) depuis trois ans dans ce projet pour la sélection d’un site d’implantation dans notre département. »

Pour lui, le Val d’Oise continue de prouver qu’il est un département très attractif dans le domaine de l’aéronautique : « Cette décision vient conforter le tissu industriel du département dans le domaine de la construction et de la maintenance aéronautique, après les décisions d’investissements d’Eurocopter à Bonneuil en France, et d’Air France industries à Roissy en France, au titre du centre de maintenance des moteurs d’avion Zephyr, inauguré il y a quelques mois à peine. »