Un juge d’instruction va enquêter sur les deux agressions survenues à trois semaines d’intervalle les 20 mai et 13 juin. Le parquet de Pontoise a ouvert mercredi une information judiciaire.

Le procureur de Pontoise a expliqué à L’AFP qu’une information judiciaire a été ouverte pour «violences volontaires aggravées» concernant la première victime, et pour «violences volontaires en réunion» pour la seconde qui était enceinte (notre précédent article). 

«On a considéré qu’au vu de leur localisation géographique et de leur proximité dans le temps, il était logique de les réunir, mais on n’a pas en l’état d’éléments qui permettent de dire qu’on a affaire aux mêmes auteurs pour les deux faits», déclare Yves Jannier.

Me Hosni Maati, l’avocat des deux jeunes femmes se déclare «satisfait» de cette décision. «C’est la démonstration qu’au-delà de ce qui a pu être écrit sur le soi-disant manque de sérieux des deux victimes, la justice considère qu’il est nécessaire de travailler à la manifestation de la vérité», a-t-il précisé à l’AFP.

http://www.dailymotion.com/embed/video/x10z13a