Au lendemain de l’élection de Marc Giroud comme nouveau président du PNR, le Conseil général du Val d’Oise félicite le maire de Vallangoujard par la voix de son président, Arnaud Bazin. Ce dernier se dit cependant « choqué » des propos tenus par Didier Arnal, qui a évoqué des « manœuvres » [voir notre article].

Se réjouissant de la victoire de Marc Giroud, élu à la tête du Parc naturel régional du Vexin face à Jean-Pierre Bequet, Arnaud Bazin y voit un président « s’inscrivant dans la continuité de ces illustres prédécesseurs ». Et d’ajouter : « Cette continuité sera le gage d’un dialogue intelligent, respectueux et productif entre les deux institutions ». Le président du Conseil général est cependant déçu par la réaction de l’opposition départementale. Il déplore ainsi ainsi « l’attitude indigne de Didier Arnal et du groupe d’opposition socialiste du Conseil général ».

Et de conclure : « Accuser les membres du PNR de sectarisme, les traiter de manoeuvriers, prétendre que la désignation de Jean-Pierre Béquet relevait d’une espèce de droit naturel démontre s’il en était encore besoin que le respect de l’expression démocratique n’est manifestement pas au coeur de leur démarche. Arnaud Bazin se déclare vraiment choqué, mais malheureusement pas surpris, Didier Arnal étant coutumier des dérapages de cette nature ».