Depuis ce lundi 2 septembre, les voyageurs du nord de la ligne B du RER bénéficient de plus de trains. La conséquence de l’installation d’une nouvelle signalisation mi-août.

 SNCF Transilien passe à la vitesse supérieure sur la ligne B. Dans le cadre du projet B Nord +, lancé en 2003 par le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), une dernière phase de travaux a été menée durant le week-end du 15 août. L’entreprise promet désormais plus de trains. « Cette nouvelle desserte est rendue possible grâce à la mise en place d’une signalisation adaptée, permettant de faire circuler les trains du RER B sur des voies dédiées, avec un débit plus important, en toute sécurité », précise la SNCF, dont les équipes ont travaillé aux côtés de celles de Réseau Ferré de France (RFF).

Depuis ce lundi 2 septembre, l’offre proposée aux quelques 300 000 voyageurs quotidiens de la branche Nord est accrue, pour désormais offrir des trains plus régulièrement et l’affichage du temps d’attente pour les passagers. Les durées de parcours doivent en outre être fiabilisés par une desserte simplifiée et renforcée ainsi que par la fréquence accrue du passage des trains. Enfin, la capacité d’accueil évoluent également. Les rames doubles, qui jusqu’à présent étaient remplacées en milieu de soirée par des trains courts, seront désormais maintenues jusqu’à 22 heures, soit 15 000 places assises supplémentaires par jour.

Quatre années de travaux et 250 millions d’euros de travaux

Avec cette dernière phase de travaux, la ligne B devient la première entièrement rénovée d’Île-de-France. Le chantier a commencé en 2008, pour un montant total de 250 millions d’euros financés par l’État, la Région Ile-de-France et le STIF. Mené par Réseau Ferré de France et SNCF, il a permis de rénover entièrement les 16 gares au Nord de la ligne, avec notamment des quais plus hauts pour faciliter l’accès aux trains, la création d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques et l’installation de nouveaux écrans d’information. Il a également permis de renforcer les infrastructures ferroviaires nécessaires au retournement des trains aux terminus, les postes d’aiguillage et les postes d’alimentation électrique.

La ligne B du RER constitue l’un des principaux axes de transport de l’Ile-de-France. Elle est empruntée quotidiennement par près de 900 000 voyageurs et elle a connu depuis 10 ans une croissance de sa fréquentation de près de 30%.

La nouvelle offre :

1 train omnibus toutes les 3 min entre Paris Nord et Aulnay et 1 train omnibus toutes les 6 min au Nord d’Aulnay, en période de pointe et dans le sens de la pointe

1 train toutes les 7 min 30 entre Paris Nord et Aulnay et 1 train toutes les 15 min au nord d’Aulnay, en période creuse, avec une desserte directe de l’aéroport Charles de Gaulle tous les quarts d’heure en alternance avec les omnibus

20 trains omnibus par heure en période de pointe

4 directs par heure entre Paris et l’aéroport de Roissy sont maintenus en heures creuses.

La période de pointe est allongée de presque 30 minutes le matin et de plus d’une heure le soir pour augmenter la fréquence des trains le plus longtemps possible et s’adapter aux nouveaux modes de vie des franciliens (soit en semaine : 7h-9h30 vers Paris et 16h30-20h30 depuis Paris).