Thierry Sibieude se met en ordre de bataille. A six mois du premier tour des élections municipales, le candidat UDI a fait le point sur sa campagne. Transport, économie, enseignement : il s’attend à « six mois décisifs pour l’avenir de Cergy. »

« Il faut redonner de l’espoir à Cergy. Nous abordons une période décisive pour la ville. » Thierry Sibieude s’apprête à vivre six mois intenses. Le candidat UDI à la mairie de Cergy compte bien ravir la municipalité à la majorité socialiste actuelle. Pour cela, il pense disposer de plusieurs atouts. « Mon ancrage territorial, la dynamique de mes projets ou encore le contexte politique national sont mes principales forces, estime le candidat. En 2008, j’avais le vent dans le nez. Pour 2014, je l’aurai dans le dos. »

« Insuffler une nouvelle dynamique économique à la ville »

L’argument choc de son programme ? « Préparer un choc de compétitivité » pour Cergy. Une volonté qui passe par plusieurs étapes, et en premier lieu, « insuffler une nouvelle dynamique économique » à la ville. « Il faut retrouver la confiance des investisseurs, suggère-t-il. Actuellement, ils ne sont pas accueillis et écouter. Il faudra créer un véritable lien de confiance. » Pour donner la priorité au développement économique, l’actuel conseiller général du canton de Cergy-Nord souhaite créer une Cité de l’innovation technique, en partenariat avec le Conseil général du Val d’Oise. Au sein de ce nouvel espace, Thierry Sibieude veut un symbole fort : la construction d’un palais des congrès. « Ce serait un véritable hub vers lequel tous les efforts se concentreraient, associé à une offre hôtelière adapté. » 

« Le RER A est emblématique des erreurs et de l’insuffisance de la majorité actuelle »

Mais un développement économique passe par des infrastructures de transport efficaces. Un domaine sur lequel la ville possède un retard important selon le candidat : « Le RER A est emblématique des erreurs et de l’insuffisance de la majorité actuelle. Cergy ne peut vivre que s’il existe une interconnexion suffisante avec le monde qui l’entoure. » Le candidat UDI pense pouvoir améliorer la situation du RER A durant la première année de son mandat, s’il est élu. « J’ai été le détonateur pour l’unification du centre de commandement du RER A. Une volonté politique forte amène forcément des résultats.»

« Je veux dans ma liste des gens qui ont faim de faire changer les choses »

Thierry Sibieude constitue actuellement la liste qu’il proposera aux Cergyssois pour l’élection « Je la rendrai publique en janvier, informe-t-il. Beaucoup de gens viennent me voir, mais il me faut une équipe représentative de la ville. Je veux des gens qui ont faim de faire changer les choses ! » Et le candidat se projette déjà. Sa première décision s’il remporte l’élection ? « Je suspendrai les permis de construire. La densification urbaine est beaucoup trop importante ! Cergy-le-Haut représente aujourd’hui le degré zéro de l’aménagement. » Pas de doute, à six mois du premier tour, Thierry Sibieude est définitivement lancé.