Alors qu’il sera dans la rue ce mardi 10 septembre pour manifester aux côtés des syndicats contre la réforme des retraites de Jean-Marc Ayrault, le secrétaire départemental du PCF95, Jean-Michel Ruiz, estime que « le gouvernement ne fait que prolonger les contre-réformes de la droite ».

Il est contre la réforme des retraites du gouvernement Ayrault. Jean-Michel Ruiz, chef de file de la fédération communiste du Val d’Oise s’insurge après les propositions du Premier ministre. Pour lui, en entérinant l’allongement de la durée de cotisation et en prolongeant cette augmentation à 43 ans d’ici 2035, le gouvernement « tourne le dos à l’attente des toutes celles et ceux qui ont élu François Hollande et s’étaient massivement mobilisés en 2010 contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy ». Pire, il ne fait, selon lui, que « prolonger les contre-réformes de la droite ».

Le communiste rappelle ainsi la volonté du PCF : « la retraite à 60 ans à taux plein », avec une réforme du financement « qui garantisse qu’une part croissante des richesses créées par le travail ira vers les retraites plutôt que vers les dividendes, les profits, les placements et les rentes financières ». Et d’ajouter : « Nous voulons la remise à plat de toutes les exonérations de cotisations patronales, nous voulons pour cela une modulation des cotisations incitatives à la création d’emplois et aux bons salaires et une mise à contribution des revenus financiers aujourd’hui exonérés, nous voulons de réelles créations d’emplois… »

Jean-Michel Ruiz, qui défendra ses idées lors de la manifestation parisienne organisée le 10 septembre tacle au passage le PS 95. « Quand je lis des responsables socialistes valdoisiens affirmer que le gouvernement a pris à bras le corps les véritables enjeux de la réforme des retraites, je suis stupéfait », déclare-t-il.