La conjoncture immobilière s’est améliorée dans le département lors du deuxième trimestre 2013, même si cela reste très limité. Ainsi, les volumes de ventes augmentent, tandis que les prix diminuent de façon très légère.

 La situation immobilière s’est améliorée tout doucement dans le département lors du deuxième trimestre de l’année. Les volumes de vente sont à la hausse comparée à la même période l’année passée. Ainsi, les transactions augmentent de 2% pour les appartements anciens et 4 % pour les appartements neufs, contre 20% pour les maisons anciennes. Des chiffres qu’il faut toutefois relativiser, puisque le deuxième trimestre 2012 avait été particulièrement morose.

Ces légères hausses se traduisent par une petite diminution des prix moyens. Ainsi pour les appartements anciens, il fallait compter en moyenne 2780 euros le m², soit une diminution de 0,5%. Ainsi à Franconville par exemple, un bien coûtera en moyenne 2750 euros le m² (+1,2%), contre 2890 euros à Cergy (-3,7%), ou encore 3310 euros à Montmorency ( +6,8%).

En ce qui concerne les maisons anciennes, une transaction moyenne s’effectue à 276 700 euros, soit une diminution d’1,4%. Il faudra dépenser en moyenne 326 000 euros pour un bien à Herblay (+0,3%), contre 237 500 euros à Goussainville (+8,0%) ou encore 245 000 euros à Cergy (-11,2%).