Le député maire PS d’Argenteuil, Philippe Doucet, se félicite du redécoupage cantonal sur sa ville. « Je ne veux plus qu’un électeur du canton de Vigny pèse autant que 3 électeurs Argenteuillais », déclare-t-il.

La carte dévoilée par le préfet du Val d’Oise a provoqué une vague d’indignation à droite (notre article) et des inquiétudes à gauche. Le maire socialiste d’Argenteuil estime, lui, que « le redécoupage cantonal est une nécessité pour prendre en compte les réalités démographiques de notre département ». Et d’ajouter : « Il s’agit d’un rééquilibrage puisque les cantons d’aujourd’hui présentent une grande disparité : de 10000 habitants pour le moins peuplé à environ 60 000 pour le plus peuplé ».

Ancien élu du Conseil général, Philippe Doucet explique ne pas comprendre les réaction négatives : « Je suis favorable à ce redécoupage parce que je ne veux plus qu’un électeur du canton de Vigny pèse autant que 3 électeurs Argenteuillais et je m’étonne que des élus qui prétendent servir Argenteuil soient en désaccord avec ça ». L’élu rappelle enfin que si la droite est majoritaire en sièges au Conseil général, « elle est minoritaire en voix ».