"Le délai de traitement est de 3 semaines quand ce n’est pas un mois", affirme la conseillère régionale UMP, Stéphanie Von Euw, qui dénonce "une illusion de modernité" et non le "choc de simplification tant vanté".

"Mais il y a plus grave, écrit l’élue au Président de la Région et du STIF, le socialiste Jean-Paul Huchon. Le délai de traitement entraîne des retards considérables dans l’obtention de la carte, ce qui aboutit à faire payer les usagers plusieurs fois pour la même prestation. En effet, nombre de Val d’Oisiens n’ayant pu obtenir la carte Imagin’R pour leurs enfants dans les temps pour le mois de septembre, se voient contraints, non seulement de payer la carte annuelle mais EN PLUS d’acheter un coupon mensuel pour septembre, le temps que l’administration veuille bien faire son travail."

"Cette situation pourrait être aisément anticipée, la rentrée scolaire et le mois de septembre étant toujours…au mois de septembre. Il ne me semblerait donc pas inutile de veiller à ce que les agences qui délivrent ce titre de transport soient correctement organisées en particulier à cette période de l’année, ne serait-ce que par simple respect des usagers qui payent déjà très cher pour des transports en commun dont la qualité est loin d’être au rendez-vous", conclut Stéphanie Von Euw.
 
Sur son site internet, Imagin’R explique que "l‘expérimentation de la souscription en ligne est aujourd’hui terminée." Il n’est donc plus possible de souscrire en ligne. Les dossiers de souscription sont désormais à retirer sur les réseaux RATP, Transilien SNCF ou Optile. Imagin’R rappelle que le délai de traitement du dossier est de 21 jours.