Après avoir pris connaissance de la nouvelle carte des cantons du Val d’Oise, le député maire UMP fustige un redécoupage qui « fait exploser le Vexin ».

Jusqu’ici regroupées dans les cantons Magny-en-Vexin, de Vigny, de Marines et de la Vallée du Sausseron, les communes du Vexin sont désormais rattachées à Vauréal, ville de l’agglomération de Cergy-Pontoise, suite au redécoupage cantonal. Inadmissible pour Philippe Houillon qui estime que depuis plusieurs années, les « villes et villages du Vexin fédérés par le PNR, ont réussi à préserver et à développer cette partie d’identité rurale de notre département ». Il précise même que le Parc Naturel Régional préparait « une demande de classement du Vexin en Pays d’Art et d’Histoire ».

Une unité remise en cause avec la nouvelle carte : « L’actuel canton de Magny-en-Vexin et une partie de celui de Vigny seront désormais rattachés à la ville nouvelle, avec Menucourt, Courdimanche et Vauréal pour devenir le canton de Vauréal », explique parc exemple l’élu. Conséquence, « le siège du PNR à Théméricourt dépendra dorénavant du canton de Vauréal ». Idem pour le canton du Sausseron, dont huit communes (Auvers-sur-Oise, Butry sur Oise, Valmondois, Nesles la Vallée, Hédouville, Labbeville et Hérouville) sont rattachées à Sain-Ouen-L’Aumône, tandis que les autres sont rattachées à Pontoise, aux côtés des communes du canton de Vigny. Pour Philippe Houillon, « on fait exploser le Vexin que l’on marie de force dans tous les cas à des territoires dépendant de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise ». Et de conclure : « Les as socialistes du ciseau poursuivent-ils un objectif d’intérêt général ou bien sont-ils animés par des préoccupations électorales en diluant le Vexin dans des zones urbaines denses ? »