C’est ainsi que commence la lettre adressée, lundi soir, par Ali Soumaré aux militants socialistes. A 32 ans, le conseiller regional PS veut devenir maire de la commune qui l’a vue grandir. Une primaire s’ouvre avec le maire sortant Jean-Louis Marsac.

 N’est-ce pas Villiers-le-Bel qui m’a permis de construire la ligne directrice de mes engagements personnels, politiques et professionnels, à savoir la conviction que les changements majeurs s’opèrent à partir de la base, au niveau local, et avec les citoyens”, écrit l’ancien animateur de centre de loisirs devenu, à 29 ans, conseiller regional d’Ile de France.
 
"Les erreurs commises m’ont guidé"
 
C’est ce Villiers qui m’a forgé en tant que militant : médiateur, porte-parole, secrétaire de section du PS depuis 2004. Et même les erreurs commises m’ont guidé, je suis devenu éducateur professionnel, et conforté dans la conviction que le travail et l’engagement permettent non seulement de s’amender mais surtout de « réussir ». D’ailleurs c’est ce Villiers qui m’a appris le sens de la véritable réussite, celle qui prend ses racines dans la capacité à dépasser ses échecs, celle qui n’est complète que dans le partage de ses secrets, pour éviter à d’autres les pièges tendus dans les villes populaires où parfois la jeunesse française s’égare”. 

Première étape donc avant de se presenter devant les électeurs en mars prochain, le vote des militants socialistes de Villiers-le-Bel les 10 et 17 octobre. Des militants qu’Ali Soumaré connaît bien. Il est leur secrétaire de section depuis 2004. Un secrétaire régulièrement réélu. Mais les militants socialistes lui accorderont-ils leur confiance alors que le maire sortant, Jean-Louis Marsac, entend se représenter ?

Dans sa lettre aux militants, Ali Soumaré prend le temps de développer son parcours politique et professionnel comme pour affirmer une légitimité. Il met en avant ses responsabilités au Conseil regional (membre de la Commission permanente, Vice-Président de l’Agence des Espaces Verts). Ses responsabilités professionnelles récentes dans une mairie. “Je suis prêt aussi car j’occupe le poste de Directeur de cabinet au sein de la commune de Vernouillet dans les Yvelines. Ma mission est d’accompagner le Maire et l’équipe municipale dans leurs orientations politiques et leurs mises en œuvre”.

"J’apprends en étant aux côtés d’hommes d’Etat comme Manuel Valls"
 
Le candidat met également en avant sa proximité avec Manuel Valls. Il a fait partie de son équipe de campagne dans le cadre des primaires du Parti socialiste. “Je suis prêt enfin car j’ai appris et j’apprends en étant aux côtés d’hommes d’Etat comme Manuel Valls dont je m’inspire pour le parcours d’élu de banlieue et pour l’action conduite en tant que Ministre de l’Intérieur. La sécurité, la laïcité et le vivre-ensemble sont des enjeux centraux de nos territoires, sans tabou il faut le dire, et agir au même titre que pour l’éducation, l’habitat, la culture, l’alphabétisation, l’insertion professionnelle ou le transport”. 
 
 
INTERVIEW : "On va avoir un débat !"
 
 

Municipales : Ali Soumaré candidat à la… par vonews95