Cie Théâtre du Tricorne

Claire et Solange sont sœurs. Elles travaillent comme bonnes au service de Madame.

Claire est la femme de chambre de Madame, et Solange, son aînée, est l’économe de Madame. Lorsque Madame est absente, les deux sœurs ont un rituel : un jeu de travestissement lors duquel l’une d’elle joue Madame, pendant que l’autre joue sa sœur dans son rôle de bonne.

Ce soir Madame n’est pas encore rentrée ; Claire joue Madame, et Solange, Claire. Elles sont arrivées à un moment critique de la fable du jeu de rôles qu’elles ont tissés depuis longtemps. Assassiner la maîtresse comme en tuant la mère modèle et la puissance dominante.
Ce soir Madame doit mourir…

«Ni les bonnes ni Madame n’existent en tant que telles (et encore moins en tant qu’êtres sociaux) ; elles sont les porte-voix de Genet dans le combat qu’il mène avec lui-même face à son image dans le miroir de ses personnages. Autrement dit, les jeux de métamorphose et de reflets à n’en plus finir de Claire en Solange, de Claire en Madame, voire de Madame en bonne, tels que Genet les exalte à toutes les étapes de leur élaboration […] ne sont que les signes d’une recherche autre : soi-même multiple et insaisissable, un et solitaire.»
Michel Corvin, Notes – Les Bonnes de Jean Genet, Folio Théâtre.

Mise en scène et scénographie : Adrien Bernard-Brunel
Avec : Sandrine Baumajs, Angélique Chardon, Cécile Dubois
Lumières : Adrien Bernard-Brunel
Costumes : P’tit jouk

A partir de 15 ans
Durée : 1h15
Réservations au 01.30.37.01.11 ou billetterie@theatredelusine.net