Lors de sa dernière séance, le Conseil général du Val d’Oise a voté une motion demandant au gouvernement de « soutenir le financement des missions de solidarité » en reconsidérant leur financement.

Crise oblige, le coût des prestations sociales explose depuis plusieurs années. Des aides dont la charge revient aux départements. Vendredi, la majorité UVO au Conseil général du Val d’Oise a ainsi présenté une motion pour réclamer le soutien de l’Etat dès 2014. Des fonds supplémentaires qui doivent servir à financer les trois allocations individuelles de solidarité (AIS) que sont le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et la prestation de compensation du handicap (PCH).