Face à la polémique liée au redécoupage des cantons dans le Val d’Oise, Laurent Dumond (MUP) estime qu’ « un Conseiller départemental ne devrait pas être élu pour représenter son territoire ».

Alors que le redécoupage cantonal a créé la polémique dans le département, le Mouvement Unitaire Progressiste réagit. Laurent Dumond, vice-président de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise juge ainsi que « quand le choix est fait de conserver l’échelon départemental et de maintenir l’existence des cantons, aucune solution juste n’est possible ». Et d’ajouter : « N’importe quel redécoupage, même manifestement moins injuste que le précédent, ne peut échapper au soupçon de favoriser un camp au détriment de l’autre ».

La solution, selon lui, « un changement radical de mode désignation avec l’élection d’élus départementaux non rattachés à une parcelle de territoire et l’introduction de proportionnelle ». Un système qui permettrait à chaque élu de représenter tout le département. « Un Conseiller départemental ne devrait pas être élu pour représenter son territoire mais pour être utile à tous les habitants du département ».