Le centre hospitalier Simone Veil d’Eaubonne-Montmorency a ouvert la toute première unité « urgence pied diabétique » du département.

C’est une première importante pour les personnes souffrant de diabète. L’Hôpital Simone Veil vient d’ouvrir une unité « urgence pied diabétique » pour une prise en charge immédiate des patients. L’enjeu est de taille puisque les lésions du pied chez les diabétiques sont fréquentes, le plus souvent provoquées par des traumatismes souvent très minimes. Or, celles-ci peuvent se développer très rapidement, parfois en moins de 48 heures et doivent être prises en compte très sérieusement. En effet, certaines situations peuvent évoluer vers une amputation. D’où l’enjeu pour le « Centre du pied diabétique ». « Chaque année, en France, 10 000 amputations sont réalisées pour des lésions du pied diabétique. Une prise en charge rapide et coordonnées pourrait réduire ce chiffre de 66 % », précise l’hôpital.

Le service urgence diabétique accueille ainsi les patients sept jours sur sept de 9h à 18h30. Au-delà, les patients seront pris en charge par le service des Urgences de l’hôpital en attendant le lendemain. A noter qu’une prise en charge médicale et paramédicale spécialisée est accessible sans rendez-vous. Des consultations « pied » sont également disponibles sur rendez-vous. Une hospitalisation est possible dans le service de diabétologie composé de 4 lits dédiés exclusivement à la priseen charge aigüe du pied diabétique. Enfin, une prise en charge coordonnées territoriale (Hôpital d’Argenteuil & Groupe Hospitalier
Eaubonne-Montmorency) est assurée et des soins de suite dispensés au Centre hospitalier d’Aincourt. Le patient est également suivi à son retour à domicile.

Parallèlement des formations spécifiques sur la prise en charge du pied Diabétique seront proposées aux professionnels médicaux et paramédicaux de ville (médecins généralistes, infirmiers …) dans le cadre de la Coordination territoriale de Cicatrisation (CTC).