Lors d’un discours prononcé à l’occasion de la présentation des architectes et maîtres d’œuvre lauréats des marchés de la Société du Grand Paris (SGP), la ministre Cécile Duflot, en charge du dossier, est notamment revenu sur Grand Paris Express. « La mise en œuvre du Grand Paris Express conduira à la création de 15 à 20 000 emplois directs chaque année dans le secteur des travaux publics », selon elle.

 Invitée par la SGP et présente aux côtés de nombreux élus pour aborder l’avenir du Grand Paris, Cécile Duflot, ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, en charge du Grand Paris, s’est félicitée d’un « projet partagé, réaliste et financé ». Parmi les nombreux aspects évoqués dans son discours, elle a ainsi abordé la question du Grand Paris Express. La ministre promet ainsi que « la mise en œuvre du Grand Paris Express conduira à la création de 15 à 20 000 emplois directs chaque année dans le secteur des travaux publics ». Et de justifier les effets déjà positifs : « Les maîtres d’œuvre présents grâce à l’attribution par la SGP de marchés à hauteur de 300 millions d’euros, constituent la première concrétisation de cet effet sur le carnet de commande des entreprises ».

 Des emplois que la ministre souhaite voir attribuer, aux jeunes, mais également aux personnes issues des quartiers. « Mesdames et messieurs les dirigeants d’entreprises, faites en sorte que cette commande publique sans précédent permette de mettre le pied à l’étrier de jeunes professionnels et n’oubliez pas d’accueillir dans vos équipes des personnes motivées issues des quartiers dont la seule mention du nom suffit souvent à les exclure du monde du travail », a-t-elle notamment déclaré.