L’heure est au rassemblement derrrière Jean-Paul Jeandon (PS) pour les municipales de mars 2014 à Cergy. Le Parti socialiste a annoncé qu’Europe Ecologie-Les Verts, le Modem et le Parti radical de Gauche feront union derrière le maire sortant.

 Candidat à sa propre succession, le socialiste Jean-Paul Jeandon rallie à lui Europe Ecologie-Les Verts dont les troupes avaient fait liste à part en 2008. Depuis février, Jean-Paul Jeandon souhaitait se rapprocher de nous. On a abouti à un accord dans un processus de co-construction. Il y a eu des discussions. On n’est pas dans un schéma imposé. C’est un changement de pratiques”, explique Marc Denis. Le secrétaire d’ELLV Cergy-Pontoise se félicite que le maire sortant accepte aussi bien la “représentativité” que “les grandes orientations” des écologistes sur sa liste. Marc Denis reconnaît que la situation politique nationale, avec un candidat local à droite (Thierry Sibieude) qui localement a fait l’union dans son camp, a aussi pesé. “Ce sont des élections qui vont être dures dans le contexte actuel. Il y a aussi dans notre décision une part de réflexions et responsabilités”.

Jean-Paul Jeandon accueille également sur sa liste le Parti radical de Gauche (PRG) et plus étonnant le Modem qui avait son propre candidat en 2008. 

« Ce large rassemblement, qui reste ouvert à d’autres partenaires, vise donc à incarner à Cergy, un projet partagé et susceptible de fédérer largement les Cergyssois et les Cergyssoises », explique le socialiste Joël Motyl, directeur de campagne de Jean-Paul Jeandon.

Pas d’accord avec le PCF et le MUP pour le moment

Pour le secrétaire départemental du Parti Communiste Français (PCF), Jean-Michel Ruiz, cette union avec le Modem choque : « Notre volonté est de rassembler le plus largement à gauche, et de marquer politiquement à gauche. Un parti de droite – car le Modem est un parti de droite pour nous – va participer à cette liste d’union. On ne peut pas se retrouver sur une liste au côté d’un tel parti, cela nous choque et nous trouvons dommage qu’ Europe Ecologie-Les Verts accepte cela. » Toutefois, ce sont les militants qui décideront de la stratégie à adopter, d’ici deux semaines : « Nous avons un chef de file communiste, Françoise Courtin (NDLR : actuelle adjointe au maire déléguée à la politique de l’habitat à Cergy). Les militants décideront si elle conduira une liste, ou si elle fera partie de celle des socialistes. Quoi qu’il arrive, nous mettrons tout en œuvre pour battre le candidat de la droite Thierry Sibieude, que ce soit au premier ou au second tour. »

De son côté, le Mouvement Unitaire progressiste (MUP) – qui compte deux élus MUP au conseil municipal – n’a pas rejoint cette union. "Nous sommes en discussion, précise le conseiller municipal MUP Laurent Dumond. Nous avons la volonté de rejoindre le rassemblement dès le premier tour, mais il existe encore de petits soucis au niveau de la représentatitivité. Le PS a la volonté d’être un peu trop hégémonique.

Le candidat socialiste organise une grande soirée de rassemblement ce vendredi à Cergy, à 20 h au Carreau, autour de sa candidature.