Jean-Claude Noyer, l’actuel maire de Deuil-La-Barre a un nouvel adversaire déclaré pour les élections municipales de 2014. Josué Mrejen est en train de constituer la liste « L’énergie des Deuillois pour une Ville Meilleure ». 

Le maire de Deuil-la-Barre saura jeudi soir qui des socialistes Daniel Boulin ou Fabrice Rizzoli, il affrontera. Les deux hommes seront départagés ce soir-là par les militants PS. Jean-Claude Noyer a déjà un nouvel adversaire : Josué Mrejen, 66 ans. Cet ancien chef d’entreprise se présente en dehors des partis politiques. « J’ai été approché par le Centre mais j’ai refusé », déclare le candidat. « Je veux une liste de personnes de la société civile, des personnes qui possèdent des expériences professionnelles et des compétences personnelles et non politiques ». 

La liste n’est pas encore totalement formée « mais plus de la moitié a déjà été trouvée ». Josué Mrejen rencontre une difficulté : l’obligation de respecter la parité dans la constitution de son équipe. Il « un manque d’engagement des candidates féminines qui ne peuvent s’intégrer à la vie politique en plus de leur vie de famille et professionnelle ». 

Si sa liste n’est pas encore complète, ses critiques contre l’équipe Noyer sont prêtes : « l’avenir de la commune n’est pas bien préparé », lance Josué Mrejen avant de développer : « Des déséquilibres économiques et structurels font que la ville cumule des emprunts », s’inquiète Josué Mrejen. Le candidat se dit inquiet de voir « des hausses d’impôts à répétition sans le moindre impact sur la qualité de vie des Deuillois ». Il évoque « 30% de hausse d’impôts locaux entre 2008 et 2012 »

« Conscients du déclin de notre ville, cette liste indépendante de toute étiquette politique a comme seul objectif redresser notre commune », déclare le candidat qui entend aussi travailler à la rénovation urbaine. Reste à Josué Mrejen à compléter sa liste.