Le magasin Ikea de Franconville a été perquisitionné mardi matin par la police, dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de surveillance illicite de salariés et de clients. L’opération a été conduite par la police judiciaire de Versailles. La direction de la filiale française du groupe, basée dans les Yvelines, a réagi dans un communiqué : « Ikea continue à apporter tout son concours à la manifestation de la vérité » et assure que « les allégations de non-respect de la vie privée sont prises très au sérieux ».