A l’occasion d’une réunion organisée à Cergy, Robert Hue, fondateur et responsable du Mouvement Unitaire Progressiste (MUP), a affirmé que les progressistes pourraient « tirer toutes les conséquences » si une alliance de la gauche devait se construire « à leur détriment » à Cergy.

Les progressistes de Cergy ne veulent pas être les grands perdants d’une alliance de la gauche à Cergy. « La vocation unitaire du MUP ne saurait le conduire à s’effacer là où l’union se construirait au détriment des forces de gauche existantes », a ainsi déclaré Robert Hue lors d’une réunion organisée ce week-end. Concrètement, le mouvement souhaite que les alliés historiques des socialistes ne soient pas oubliés sur une liste d’union avec le candidat PS à Cergy, alors que le scrutin de 2014 verra notamment le maire sortant s’allier avec Europe Ecologie Les Verts ou le MoDem. « Le rassemblement exige le respect de chacun des partenaires », a estimé Robert Hue. Ainsi, les progressistes cergyssois se disent prêts à « tirer toutes les conséquences » dans le cas contraire. Ce que confirme Laurent Dumond, actuel conseiller régional MUP. « Les alliés d’aujourd’hui ne sont plus présents », estime-t-il. Et d’ajouter : « Si on nous y oblige, nous prendront nos responsabilités, même si nous n’avions pas imaginé travailler à la composition d’une liste ».