Ce mercredi, à partir de 15h, une marche sera organisée à l’initiative de l’association C.R.O.I.R.E pour protester contre les actes de violence récents à Villiers-le-Bel. Dans la foulée, un débat organisé par SOS Racisme permettra aux habitants d’échanger.

Mercredi après-midi, un cortège s’élancera de la gare d’Arnouville-Villiers-le-Bel pour se rendre à la mairie. Objectif, protester contre les violences dans la commune de Villiers-le-Bel. Une marche citoyenne qui sera suivie, à 18h, d’une conférence débat animée par SOS Racisme et la Ligue des Droites de l’Homme, à la salle Salvador-Allende. Deux rendez-vous ouverts à tous les habitants.  

Thierry Oukoloff : « Cela n’a rien à voir avec les élections »

A l’origine la marche, l’association C.R.O.I.R.E (Cordonner-Réussir-Organiser-Innover-Réunir-Entreprendre) présidée par le candidat soutenu par l’UMP lors des municipales, Thierry Oukoloff. Celui-ci se défend cependant de tout acte politique. « Cela n’a rien à voir avec les élections », assure-t-il, expliquant que la marche citoyenne vise surtout à attirer l’attention sur une situation « de plus en plus dangereuse ». Et de citer en exemple la fusillade survenue le 4 octobre dernier.

Egalement très impliqué dans l’événement, Rex Kazadi viendra en « ami » du candidat. « Ce sont nos enfants qui sont dans la rue. Je ne veux pas que quelqu’un reçoive une balle perdue », déclare-t-il. 

Invitée, la mairie boycottera cependant la marche. Selon la municipalité, il ne s’agit pas « d’une démarche citoyenne mais bien d’une démarche politique d’un candidat aux élections municipales »Et d’ajouter : « Le texte du tract qui appelle à la manifestation est un copier/coller d’un article que Thierry Oukoloff avait écrit la veille sur son blog de campagne dans lequel il met directement en cause le maire ».