Dans le cadre de la campagne de citoyenneté « Soyez chic ! », la municipalité d’Osny a mis en place en octobre plusieurs dispositifs dans le but de faire ralentir les véhicules circulants dans les rues de la ville.

 Encourager le « bien-vivre », l’un des objectifs de la ville d’Osny. Après la propreté canine, le
déneigement, le tri des déchets, les bruits extérieurs ou encore le plan canicule, la mairie souhaite désormais lutter contre les vitesses de circulation excessives dans la ville. Comme pour les précédentes opérations menées dans le cadre de la campagne « Soyez chic ! », la commune entend bien faire changer les mentalités. Pour ce faire, les services Techniques ont  procédé à une évaluation de la vitesse émise par les automobilistes durant 15 jours.

Bilan, deux ralentisseur ont été mis en place chaussée Jules César. Un plateau‐ralentisseur a également été installé rue Jean Jaurès, devant la sortie de l’école Yves Le Guern, combiné à la mise en place d’un  sens unique de la rue Pissarro. Une décision prise « en concertation avec les riverains », précise la mairie.

Des contrôles de vitesse

Autres nouveautés, l’apparition d’ici quelques jours de trois radars pédagogiques installés dans un premier temps rue des  Pâtis, route d’Ennery et chaussée Jules César. Par la suite, ils seront  installé sur d’autres voies potentiellement à risques.

Et, pour être certain que ses habitants respectent bien les règles de circulation, la ville d’Osny a adhéré le 1er octobre dernier au système de PV électronique pour la verbalisation de l’ensemble des infractions au code de la route. Lors de leurs patrouilles quotidiennes, les sept policiers municipaux sont désormais équipés de trois terminaux mobiles, destinés à remplacer le « papillon » manuscrit. Gare aux infractions telles que les refus de priorité ou la circulation en sens interdit. Gare également aux excès de vitesse puisque, outre ses radars pédagogiques, Osny a commandé un cinémomètre,  c’est à dire des jumelles permettant de détecter la vitesse des véhicules. « Un investissement prévu au budget 2014 car son fonctionnement doit encore être étudié, ainsi que son efficacité et son impact sur  la circulation », précise la municipalité.