Après l’annonce du gouvernement de suspendre l’application de l’écotaxe, le Mouvement Unitaire Progressiste fait part de son soutien au Premier ministre.

Le MUP juge qu’il est « nécessaire de se donner le temps du dialogue face à une taxe conçue et votée en 2010 sous l’autorité de Jean Louis Borloo et Nicolas Sarkozy ». Pour Robert Hue, sénateur du Val d’Oise, « la capacité d’écoute du gouvernement est un point d’appui qui doit permettre non seulement de revisiter une taxe territorialement et économiquement approximative mais aussi de redonner du sens à un contrat totalement inconséquent liant l’Etat et l’entreprise en charge de collecter en son nom cette taxe ».