Un chaton est décédé de la rage le 28 octobre à Argenteuil. Un appel à témoin a été lancé. Quatorze personnes qui ont été en contact avec l’animal ont déjà été traitées.

 Il s’agit du premier cas de rage en France depuis 2001. L’Institut Pasteur a confirmé le 31 octobre 2013 un cas de rage chez un chaton trouvé le 25 octobre 2013, rue Marguerite à Argenteuil. L’animal est décédé le 28 octobre 2013. Il s’agit d’un chaton d’environ 2 mois tricolore : blanc, noir et fauve (cf. photo). Une enquête épidémiologique a été engagée afin d’identifier et prendre en charge les personnes qui auraient pu entrer en contact avec ce chaton entre le 8 octobre et le 28 octobre inclus. Cette période correspond à la période pendant laquelle il a pu transmettre la maladie.

Depuis l’alerte lancée jeudi 31 octobre, les recherches ont permis de révéler que le chaton décédé a été importé du Maroc le 13 octobre 2013. L’entourage proche des propriétaires est orienté vers le centre antirabique de l’Institut Pasteur. Au total, 14 personnes ont été prises en charge par le centre antirabique depuis le début de la semaine. Les informations recueillies lors des investigations de terrain mettent en évidence que la présence du chaton s’est limitée au niveau de la rue Marguerite et des rues directement adjacentes.

Le préfet du Val d’Oise a édicté le samedi 2 novembre un arrêté préfectoral portant déclaration d’un cas de rage. Cette décision consiste principalement à restreindre les mouvements des carnivores domestiques (chiens, chats et furets) non vaccinés et non identifiés dans une zone de 1 km autour du lieu de découverte du chaton.

La cellule d’information téléphonique du public (08 11 00 06 95) continuera de fonctionner le dimanche 3 novembre de 10 heures à 18 heures, ainsi que la semaine prochaine, entre 10 heures et 17 heures.

La rage, une maladie qu’il faut traiter rapidement

La rage est une maladie mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Elle est transmissible pendant environ 15 jours avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie chez l’animal.
Chez l’homme, le traitement préventif de la rage humaine, administré après le contact avec l’animal porteur, mais avant l’apparition des symptômes, est très efficace.


Rappel de recommandations importantes

– tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;
– en cas de morsure, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;
– il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés.