Le 11 novembre prochain, en marge des commémorations officielles de l’armistice, la Libre Pensée du Val-d’Oise réclamera la réhabilitation des fusillés pour l’exemple de la Grande Guerre.

 Un rassemblement se déroulera à 14h devant le monument symbolisant la Paix, au cimetière de Pontoise. A 15h, une réunion-débat en entrée libre sera proposée à la Maison des Associations, place du Petit Martroy, sur le thème : « Peut-on parler de guerre humanitaire ? »

Depuis plus de 15 ans, la Libre Pensée agit pour la réhabilitation collective des 650 fusillés pour l’exemple de la guerre de 1914-1918 aux côtés de l’Association Républicaine des Anciens Combattants, L’Union Pacifiste de France, le Mouvement de la Paix et de nombreuses sections de la Ligue des droits de l’Homme. Objectif, mettre fin à ce que les membres expliquent être une « injustice collective ». Ils attendent depuis plusieurs années une prise de position publique d’un chef de l’Etat en faveur de leur cause.