Le Parti Radical de Gauche (PRG) demande « des sanctions exemplaires » pour ceux qui ont troublé les cérémonies du 11 novembre sur les Champs-Elysées.

Lundi 11 Novembre, Pascal-Eric Lalmy, président de la fédération du Val d’Oise du PRG, faisait part de son mécontentement concernant les troubles des cérémonies de ce jour symbolique. Durant les hommages rendus aux soldats de la 1ère Guerre Mondiale aux Champs-Élysées, le président de la République avait été sifflé et hué par « quelques dizaines d’individus liés à l’extrême droite, au Printemps français, au Renouveau français » selon le ministre de l’Intérieur. Les Radicaux de gauche du Val d’Oise se positionnent donc en faveur de sanctions lourdes contre ces personnes, estimant qu’elles ont « déshonoré la France et la République en s’en prenant au président de la République ». Au total, 73 personnes ont été interpellées et quatre ont été placées en garde à vue.