Suite au cas de rage signalé à Argenteuil le 28 octobre dernier [voir article] sur un chaton venu du Maroc, toutes les personnes ayant été en contact certain avec l’animal ont été traitées. Un appel est cependant lancé à toutes celles susceptibles de l’approcher.

 Un peu plus de deux semaines après la découverte d’un cas de rage à Argenteuil, la préfecture tente toujours de retracer l’itinéraire exact de l’animal. Si l’on sait que le chaton a été amené du Maroc le 13 octobre et qu’il a été diagnostiqué porteur de la rage après sa mort le lundi 28 octobre dernier, des doutes subsistes sur ses déplacements entre le lundi 21 et le jeudi 24 octobre. Ainsi, après avoir pris contact avec toutes les personnes ayant eu un contact avéré avec le félin, les autorités souhaitent élargir leur périmètre de recherche en lançant un appel aux habitants susceptibles de l’avoir croisé entre ces deux dates. « Pendant cette période, le chaton était déjà contagieux et toute griffure, morsure ou léchage sur une peau ou un pelage lésé pourrait avoir contaminé les personnes ou animaux en contact avec ce chaton », explique la préfecture.

Les riverains de la rue Marguerite et de ses alentours  se reconnaissant dans cette situation sont ainsi priés de se rapprocher rapidement de la cellule d’information du public de la préfecture accessible tous les jours entre 10 heures et 17 heures au 08.11.00.06.95.