Le député Dominique Lefèbvre, vice-président du groupe socialiste responsable de la commission des finances, se félicite des mesures adoptées par le conseil des ministres concernant la réforme de l’assurance-vie, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2013.

Co-auteur du rapport sur l’épargne financière des ménages, l’élu valdoisien estime avoir été entendu : « Je me félicite des choix retenus par le gouvernement qui reprennent pour partie la lettre et, en tout état de cause, l’esprit des recommandations que j’avais remises le 2 avril dernier au Premier Ministre ». Parmi les mesures, le nouveau contrat Euro Croissance doit notamment permettre d’« assurer aux épargnants un rendement supérieur à celui des contrats en euros en permettant aux assureurs de se libérer de contraintes réglementaires et prudentielles excessives et d’orienter les placements de l’assurance-vie vers des financements plus risqués et donc sur des contrats comportant davantage d’actions ».

Une réforme qui a pour objectif de financer l’économie à travers l’épargne des Français. « Mieux mobiliser l’épargne des ménages français au service de l’économie est une nécessité et, aujourd’hui, une priorité nationale qui suppose la confiance. De ce point de vue, la réforme annoncée conforte le régime fiscal de l’assurance-vie qui n’est pas remis en cause », précise Dominique Lefebvre.