Répondant aux propos de Luc Broussy, candidat aux municipales, sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires à Goussainville en 2014, la municipalité affirme ne pas encore avoir pris sa décision quant au choix entre le mercredi et le samedi matin.

La commune de Goussainville, qui appliquera la réforme des rythmes scolaires lors de la prochaine rentrée, optera-t-elle pour le mercredi ou le samedi ? Une concertation s’est déroulée sur la question autour des différents acteurs concernés. A l’issue de celle-ci, Luc Broussy s’est positionné en faveur d’une ouverture le mercredi, conformément à la volonté des parents et personnels municipaux, et accuse la municipalité de pencher pour le samedi.

Le candidat socialiste aux municipale évoque cependant « un courrier signé par la maire-adjointe à l’Education et adressé aux directeurs d’école de Goussainville ». Selon l’adjoint, celui-ci « laisse entendre que la municipalité aurait opté pour l’école le samedi ». Une information démentie par la mairie qui affirme qu’elle « n’a pris aucune décision quant au choix entre le mercredi et le samedi matin ». L’occasion de répliquer : « Ceux qui affirment le contraire sont soit victimes de l’ignorance que récolte les absents, soit tentent volontairement de tromper les goussainvillois afin de porter atteinte au travail de la municipalité en place ». La mairie dénonce ainsi un coup politique à quelques mois des élections municipales : « Cela ne constitue pas une caractéristique appréciable pour ceux
qui aspirent à écarter des responsabilités ceux qui se saisissent sincèrement des dossiers d’un bout à l’autre de leur mandat, et non pas opportunément dans les 6 derniers mois ».