Au cours des 2 dernières semaines, 6 personnes ont trouvé la mort sur les routes du département, soit autant que pendant les 4 premiers mois de l’année et 2 autres sont dans un état désespéré. Une situation qui a poussé la préfecture a réagir.

 Trop c’est trop. Face à l’hécatombe des dernières semaines sur les routes, Jean-Luc Névache appelle à la vigilance et a décidé de prendre des mesures. Le préfet du Val d’Oise se désole de voir le bilan de la sécurité routière s’alourdir : « Alors que les trois premiers trimestres de l’année 2013 semblaient nous indiquer que le combat que nous menons tous contre l’insécurité routière dans le Val d’Oise prenait un tour favorable, cette répétition de tragédies nous oblige à un sursaut de vigilance et à une réaction immédiate ».
 
Il a ainsi donné des instructions aux forces de sécurité du département (Police Nationale, Gendarmerie, Compagnie Autoroutière Nord Ile-de-France) pour augmenter encore le nombre de contrôles dans les secteurs les plus accidentogènes du département.

Depuis le 1er janvier, 24 personnes sont mortes sur les routes du département. Parmi elles, 7 était des piétons, 1 sur 2 conduisait un deux-roues motorisé et 1 sur 3 avait moins de 35 ans.