La pièce s’appuie sur un échange épistolaire entre Misia, l’idéaliste Thadée Natanson, et Geai, son insupportable et irrésistible amie. En incarnant à elle seule les trois rôles, Alexandra Lamy mène tambour battant avec une grâce unique, tour à tour canaille, sensuelle et bouleversante, cette aventure mondaine dans une Belle époque spirituelle et misogyne. Une performance éblouissante.

Christian Siméon, l’auteur de Hyènes et Le Cabaret des hommes perdus, brosse dans La Vénus au phacochère le milieu littéraire et artistique du début du XXe siècle. La pianiste Misia, égérie du Tout-Paris de la Belle époque, modèle de Lautrec, Vuillard et Renoir, se retrouve écartelée entre son mari, Thadée Natanson, fondateur de la Revue Blanche, et Alfred Edwards, un richissime homme d’affaires, qui tente de l’acheter, elle qui n’est pas à vendre.

Théâtre
« La Vénus au Phacochère »
Mardi 26 novembre, 21h, Espace Saint-Exupéry

Production tournée Acte 2 et SIC en accord avec le Théâtre de l’Atelier
De : Christian Siméon
Avec : Alexandra Lamy
Mise en scène et scénographie : Christophe Lidon
Assisté de : Sophie Gubri
Lumières : Marie-Hélène Pinon
Son : La Manufacture Sonore
© Pascal Chantier

Tarifs : 19,50 et 26,50 euros