Candidat UDI aux municipales de Cergy, Thierry Sibieude s’engage, s’il est élu maire en 2014, à suspendre la réforme des rythmes scolaires dans la commune pour préparer « une mise en œuvre sereine et efficace pour septembre 2015 ».

 S’il salue l’idée d’ « expérimenter » la réforme des rythmes scolaires à Cergy, Thierry Sibieude fustige en revanche un « fiasco », lié selon lui à une « impréparation » de la part de la municipalité. « Expérimentation ne doit pas rimer avec improvisation et amateurisme », estime-t-il. Pointant du doigt les problèmes relevés dans les écoles de l’Escapade et du Gros Caillou, le candidat aux municipales juge ainsi que « le format proposé actuellement par l’équipe municipale génère complications et contraintes pour un bénéfice nul pour les enfants ». Et d’ajouter : « Familles et corps professoral avaient pourtant mis en garde le maire et ses adjoints, dès les premières pistes avancées par la mairie ».

« Préparer une mise en œuvre sereine et efficace pour septembre 2015 »

S’il s’impose lors des municipales de 2014, Thierry Sibieude entend ainsi repartir de zéro. « Si je suis élu maire en mars 2014, nous suspendrons cette réforme et nous prendrons le temps de préparer une mise en œuvre sereine et efficace pour septembre 2015 », promet le conseiller général. Et de détailler son programme : « Plutôt que d’étaler le temps périscolaire sur la semaine pour un gain quotidien de 45 minutes d’enseignement, nous proposerons de maintenir les horaires actuels et traditionnels et de regrouper ces temps sur le mercredi matin ». Une matinée dédiée qui doit entre autre permettre d’ « organiser du soutien scolaire pour les élèves en difficulté, du perfectionnement pour les autres, en insistant sur les matières culturelles et développant la créativité et le sens artistique des enfants ». Le tout gratuitement.