Ils sont une petite centaine à manifester devant le tribunal de Pontoise depuis le début de l’après-midi. Les salariés de Mory Ducos, dont le siège est à Gonesse dans le Val d’Oise, dénoncent "un sale coup" pour leurs emplois. Ils attendent l’audience du tribunal de commerce fixée aux alentours de 16h. 

 Le Tribunal de commerce de Pontoise pourrait placé l’entreprise en redressement judiciaire. Une nouvelle étape, après le dépôt de bilan vendredi, qui permettrait la nomination d’un administrateur judiciaire dans l’espoir de trouver un repreneur. Les manifestants redoutent les conséquences sociales pour les 5000 salariés du groupe, le deuxième transporteur de colis français. "On craint entre 2000 et 3 000 suppressions d’emplois", a indiqué Fabian Tosolini, secrétaire national de la fédération des transports de la CFDT.

En 2012, le groupe a enregistré 65 millions d’euros de pertes et continuerait de perdre 5 millions d’euros par mois, selon le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg.
 

http://www.dailymotion.com/embed/video/x17o0az