Suite à un courrier adressé par le député PS Gérard Sebaoun aux habitant du quartier de la mosquée d’Ermont ainsi qu’au sénateur maire UMP Hugues Portelli, Claude Bodin, conseiller régional UMP s’insurge. La raison, le parlemantaire cite à plusieurs reprises son suppléant, Mathias Trogrlic, candidat aux municipales dans la commune.

A l’origine, le député Gérard Sebaoun explique avoir réagit en réponse à des inquiétudes exprimées par des habitants. « En ma qualité de député de la circonscription, j’ai été interpellé par des riverains et des usagers de la mosquée d’Ermont sur le manque de sécurité pour les piétons à proximité d’un axe routier très passant, la rue du 18 juin », précise-t-il.

Une lettre adressée au sénateur-maire Hugues Portelli, mais également à des habitants, qui fait grincer des dents l’ancien député UMP Claude Bodin. Il accuse le socialiste : « Celui-ci diffuse largement au sein de quartiers ciblés un courrier adressé au sénateur-maire d’Ermont dont l’intérêt essentiel est de citer deux fois en sept lignes (formule de politesse comprise) le nom du chef de file socialiste aux élections municipales d’Ermont… »
 
« Une manœuvre à double entrée » pour Claude Bodin

Le conseiller régional, qui voit un « procédé pour le moins cavalier et peu respectueux des usages républicains » dans le fait de ne pas faire figurer la mention « lettre ouverte » dénonce un document de campagne municipale : « C’ est à l’évidence une petite manœuvre à double entrée : d’une part la mise en avant du candidat socialiste et d’autre part de la démagogie en direction des Ermontois… qui ne se laisseront d’ailleurs pas tromper ».

Et le député de la 4e circonscription de répliquer : « Polémiquer sur un sujet tel que la sécurité des piétons dans la ville et dans le cas présent aux alentours d’un édifice cultuel très fréquenté, en dit long sur le sérieux de l’auteur. Cette agitation politicienne ne grandira certainement pas ceux qui espèrent en tirer profit.»

 

Le courrier de Gérard Sebaoun

Monsieur le Maire,

Des habitants ont attiré mon attention,  ainsi que celle de Mathias TROGRLIC mon suppléant, conseiller municipal d’Ermont, sur les risques encourus pour traverser la rue du 18 juin au niveau de la Mosquée d’Ermont. En effet il n’existe à cet endroit, pourtant fréquenté, aucun signalement au sol.

ll conviendrait don d’étudier la mise en place d ‘un passage piéton, voire d’un ralentisseur afin que
les personnes se rendant à la Mosquée mais aussi les riverains, puissent traverser la rue du 18 juin en toute sécurité.

M. TROGRLIC et moi-même restons à votre disposition.
Je vous prie d ‘agréer Monsieur le Maire, l’expression de ma considération distinguée.

Gérard SEBAOUN
Député du Val d ‘Oise