Suite au placement en redressement judiciaire de l’entreprise Mory-Ducros, avec une période d’observation de 6 mois, le PCF de Gonesse et le Parti de Gauche ont apporté leur soutien aux salariés de l’entreprise.

Les communistes estiment que « la cessation de paiement annoncée brutalement par la direction de l’entreprise est le résultat d’une crise financière subie par tout le secteur du transport depuis 2008 ». Alors que selon eux, « le nombre de faillites a doublé et le chômage, dans ce secteur d’activité, a considérablement augmenté », une réaction est nécessaire. « Cette situation inacceptable appelle des réponses et des solutions nationales », juge le PCF de Gonesse. Ainsi, il appelle à « mettre fin à l’inégalité qui conduit les PME à être plus taxées que les grandes entreprises ».

De son côté, le Parti de Gauche estime que « des milliers de salariés vont payer les erreurs de stratégies et de management de la direction dans une conjoncture défavorable ». La fédération qui dénonce également un éventuel soutien des pouvoir publics : « Le propriétaire et actionnaire se dit prêt à participer au sauvetage de l’entreprise avec l’aide d’autres partenaires et avec le soutien des pouvoirs publics. L’état va donc aider celui qui est responsable de ce désastre et qui vit sur le dos des entreprises en difficultés ».