Le sénateur maire de Saint-Ouen-l’Aumône, Alain Richard, supervisera la modernisation du droit de l’environnement à travers une commission dont il a été nommé président par le Conseil national de la transition écologique (CNTE).

 La nouvelle commission présidée par Alain Richard, dont la composition n’a pas encore été dévoilée, « supervisera la mise en œuvre de la feuille de route issue des États Généraux de modernisation du droit de l’environnement », explique le ministère. Et de préciser qu’elle « sera l’instance de dialogue du CNTE devant laquelle les groupes de travail de l’administration présenteront l’avancée de leurs travaux ».

Une décision cependant dénoncée par certains juristes spécialisés qui anticipent « une nouvelle étape dans la régression [du droit de l’environnement]», au motif que « l’avenir du droit de l’environnement se joue en réalité à Matignon et, plus précisément au sein d’une cellule : le Comité interministériel de modernisation de l’action publique (Cimap) ».