Lors des municipales de mars prochain, François Pupponi, maire sortant de Sarcelles présentera une liste sur laquelle devrait figurer le nom de Nicolas Maccioni, fils de l’ancien préfet du Val-d’Oise. Un nom qui n’a pas échappé au candidat UMP Marc Sonnet, qui propose ironiquement au « nouvel habitant » de lui « faire découvrir la ville ».

Humour à part, Marc Sonnet estime que ce « parachutage » a un but précis. « Il s’agit de préparer la succession de M. Pupponi dans l’hypothèse où il serait réélu en mars prochain. Frappé par le cumul des mandats en 2017, il imposerait M. Maccioni, soutien de François Hollande, comme maire aux Sarcellois », juge-t-il.