Olivier Sellier, maire adjoint MoDem d’Argenteuil soutiendra le socialiste Philippe Doucet lors des municipales de 2014. Frédéric Lefebvre-Naré, qui vient de démissionner du Mouvement Démocrate, pourrait en faire autant. Les instances du MoDem ne valident pas ces initiatives.

Il y a aura des militants Modem aux côtés de Philippe Doucet, maire socialiste sortant d’Argenteuil, en mars prochain lors des élections municipales. Olivier Sellier, actuel maire adjoint MoDem d’Argenteuil partira de nouveau derrière celui qu’il avait soutenu en 2008. Un choix que pourrait également faire Frédéric Lefebvre-Naré. Ce dernier avait quitté le MoDem en novembre dernier pour fonder « Argenteuil Démocrate » qu’il préside. Un mouvement qui pourrait cependant changer de nom, celui-ci étant déjà utilisé par un autre mouvement présidé par… Olivier Sellier.

L’actuel maire adjoint devra cependant se passer du soutien de son parti. En cause la décision des instances départementale et nationale du Mouvement Démocrate de refuser leur soutien à Philippe Doucet. Un choix justifié par Nathalie Elimas, porte parole du MoDem 95 : « Un accord est impossible car Philippe Doucet représente une gauche dure qui n’est pas compatible avec les valeurs de François Bayrou ». Qu’importe, Olivier Sellier défendra le bilan de la majorité socialiste. « La politique conduite à Argenteuil par le maire actuel avec une équipe de large rassemblement allant de la gauche au centre reste conforme à nos valeurs et au mandat que lui ont confié les Argenteuillais en 2008 », estime-t-il.

De son côté, le mouvement présidé par Frédéric Lefebvre-Naré n’a « pas encore tranché » son soutien, même si ce dernier reconnaît que des discussions existent avec le maire d’Argenteuil. Enfin, le MoDem 95 affirme ne pas avoir décidé de soutenir ou non un candidat. Seule certitude selon Nathalie Elimas, contrairement à 2008, il ne devrait pas y a voir de liste MoDem sur la commune.

Des MoDem avec le maire PCF à Bezons

Autre soutien, celui apporté par Arnaud Gibert, conseiller municipal de Bezons et Lionel Houssaye, conseiller municipal « Union Démocrate » de Bezons, au maire PCF de Bezons, Dominique Lesparre. Comme pour Argenteuil, les  instances départementale et nationale du MoDem ont pourtant refusé d’apporter leur soutien au maire sortant. Il s’agira ainsi d’une initiative personnelle des deux hommes.