Un employé de la sous-préfecture de Sarcelles a été mis en examen pour corruption passive. Il est soupçonné d’avoir accélérer les démarches pour l’obtention des titres de séjour des étrangers moyennant finances.

L’affaire commence par un comportement suspect qui attire l’attention des agents de la sous-préfecture de Sarcelles. Ils constatent la présence récurrente d’un individu dans la salle d’attente sans passer au guichet. Une enquête est alors ouverte. Elle confirme les suspicions et finit par conduire les enquêteurs vers un agent administratif. Ce dernier a été arrêté mardi et mis en examen pour corruption passive. Avec l’aide de son complice présumé, il est suspecté d’avoir accélérer les démarches des ressortissants étrangers pour l’obtention de leurs titres de séjours contre de l’argent.

ITW Jean-Luc Nevache – Cambriolages et VAMA par vonews95

Selon les premiers éléments, l’agent qui travaillait à l’accueil aurait perçu 1800 euros pour être intervenu sur une cinquantaine de dossiers. La corruption passive est passible de dix ans d’emprisonnement et de 150000 euros d’amende.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}