Jean-Luc Bourdon, 48 ans, succède à Didier Desponds, qui occupait cette fonction depuis 2007. Maître de conférences à l’UCP depuis 1992, puis directeur de l’UFR sciences et techniques depuis 2010. 

"Jean-Luc Bourdon a une connaissance affutée de l’établissement, de ses objectifs et de son fonctionnement", indique l’université.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions de vice-président CFVU, et en liaison étroite avec François Germinet, président de l’UCP, Jean-Luc Bourdon coordonnera désormais l’offre de formation de l’établissement, l’accréditation, mais aussi les indicateurs de suivi qui y sont relatifs. 

Dans ce cadre, il sera amené à travailler sur trois axes politiques majeurs de l’UCP. Tout d’abord, la création des chartes qualité licence et master, puis le développement du numérique au service des étudiants à travers la pédagogie et l’environnement numérique de travail (ENT). Enfin, il sera chargé de la mise en place des nouveaux parcours de formation, notamment les parcours renforcés CMI (Cursus Masters en Ingénierie), les parcours vers les licences 3 professionnelles et la sécurisation des diplômes universitaires de technologie (DUT) vers les masters.

Agé de 48 ans, Jean-Luc Bourdon est titulaire d’un DESS1 et d’un DEA2 en informatique. Après l’obtention de son doctorat, il débute en 1992 comme maître de conférences au département informatique de l’UFR sciences et techniques de l’UCP. En 1997, il devient enseignant-chercheur à l’université Cheick Anta Diop de Dakar au Sénégal, puis conseiller technique du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation technologique au Gabon. Il rejoint l’UFR sciences et techniques de l’UCP, en 2000, où il assure successivement les fonctions de président de la commission informatique, chargé de mission pour la coordination des enseignements en licence et master, responsable de formations et directeur adjoint de l‘UFR. En 2010, en complément de son rôle de responsable de licences professionnelles, il est nommé directeur de l’UFR.