Les Moudjahidine ont rendu hommage dimanche 5 janvier 2014 aux nouvelles  victimes de l’attaque du camp de réfugiés iraniens d’Achraf en Irak. Le 26 décembre, des tirs de roquettes avaient fait 4 morts et 70 blessés.

 Un hommage a été rendu ce dimanche à Auvers-sur-Oise aux victimes du "massacre du Noël" dans le camp de réfugiés iraniens d’Achraf, situé en Irak. Les Moudjahidine, ces opposants politiques au régime de Téhéran, réfugiés à Auvers-sur-Oise, ont fortement dénoncé le bombardement du camp Liberty "par des dizaines de roquettes" le 26 décembre. Quatre de leurs membres ont été tués et 70 autres blessés. Les Moudjahidine accusent "des agents du Premier ministre irakien" Nouri al-Maliki d’avoir attaqué le camp d’Achraf "à la demande de Téhéran".

Plusieurs personnalités étaient présentes à Auvers-sur-Oise :  le maire PS de la ville, Jean-Pierre Béquet, l’ancien directeur de la DST, Yves Bonnet ou encore Monseigneur Jacques Gaillot, ont rendu hommages aux victimes. La présidente du mouvement de résistance iranien, Maryam Radjavi, a demandé à la communauté internationale "de prendre des mesures rapides pour sauver ces réfugiés sans défense" ainsi qu’une "enquête indépendante sur le massacre" d’Achraf. Le 1er septembre 2013, le camp de réfugiés avait déjà été la cible d’une attaque "des forces irakiennes". 52 réfugiés iraniens avaient alors été tués.