"Il serait regrettable que des changements à la tête de la SGP entrainent des retards dans la réalisation de ce futur réseau de transports en commun à un moment, où ce projet a été clairement conforté par le Premier Ministre le 6 mars dernier", déclare le MEDEF Ile de France après avoir appris le départ programmé du Président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), Etienne Guyot.

"Le mandat de Monsieur Etienne Guyot courrait en effet jusqu’à la fin de l’été 2015 et rien ne justifie son départ anticipé : les entreprises et les milieux économiques ayant trouvé en lui un interlocuteur attentif et constructif, déclare le MEDEF IDF. Il nous semble important, à un moment où la conjoncture économique demeure extrêmement difficile, que la stabilité à la tête de la SGP soit affirmée".

"Le Grand Paris Express, accompagné du Plan de mobilisation pour les transports, va permettre à l’Ile-de-France de se doter d’un réseau de transport en commun moderne et d’accroître la mobilité dans notre région, élément essentiel du retour de la croissance et de l’emploi.

Les entreprises attendent avec impatience le début des travaux du Grand Paris Express qui va permettre la création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois notamment dans les secteurs des Travaux Publics et du Bâtiment."
 
De son côté, la reponsable du groupe UMP à la Région, Valérie Pécresse dénonce "une chasse aux sorcières à la Société du Grand Paris au détriment de l’intérêt des Franciliens (…) Ce limogeage inattendu et brutal confirme toutes les inquiétudes sur le financement, la réalisation et donc l’avenir du Grand Paris."