Il est maire d’Auvers-sur-Oise, depuis 25 ans. Le socialiste Jean-Pierre Béquet sera de nouveau candidat dans la ville des Impressionnistes. Egalement conseiller général, le maire sortant veut s’appuyer sur son bilan et sa gestion financière pour solliciter auprès des Auversois un nouveau mandat. Il s’appuiera sur une équipe rajeunie. 

Jean-Pierre Béquet est maire d’Auvers-sur-Oise depuis 1989. Le socialiste se représentera aux suffrages des Auversois en mars prochain pour conquérir un cinquième mandat consécutif. Autour de lui, une équipe rajeunie, avec de nouvelles têtes. « L’objectif est de faire venir aux responsabilités une nouvelle génération, détaille-t-il. La moitié de la liste est renouvelée par rapport à 2008, et un quart à moins de 35 ans. »

 Le conseiller général du canton de la vallée du Sausseron s’appuie sur son bilan en premier lieu pour débuter sa campagne : « Nous avons réalisé nos trois grands projets : le regroupement des écoles Vavasseur et Eugène Aubert, l’office de tourisme dans le bâtiment Napoléon III et la réalisation de deux courts de tennis couverts. » Au sujet de sa gestion financière, le maire sortant est serein. « Nous avons investi 10 millions d’euros lors de ce mandat, tout en maîtrisant la dette, explique-t-il. Elle atteint aujourd’hui 893 euros par habitant, contre 942 euros en 2007. » A propos d’une possible hausse des impôts lors du prochain mandat, le candidat socialiste reste prudent. « Je prends l’engagement de tout faire pour ne pas augmenter les impôts, mais je ne veux pas promettre sur 6 ans, explique-t-il. Nous faisons des économies, mais nous ne pouvons pas ignorer la baisse des dotations de l’Etat. »

 Un nouveau centre de loisirs pour le prochain mandat

Pour le prochain mandat, Jean-Pierre Béquet a déjà dévoilé quelques axes de son programme. Il compte notamment sur certaines réalisations pour améliorer le quotidien des Auversois : « En 2015, nous devrions avoir sur la commune une crèche ainsi qu’une maison médicale. Nous souhaitons également construire un nouveau centre de loisirs d’ici 2016 à 2017, d’une capacité de 120 à 150 places. » Concernant les logements sociaux, le maire veut continuer sur sa lancée : « Nous avons rempli les objectifs du préfet lors du précédent plan triennal. Nous allons continuer à créer de petits programmes, de 5 à 40 logements, dans tous les quartiers. »

Mais avant de mettre son programme en application, le maire sortant devra d’abord affronter trois listes lors des élections municipales du 23 et 30 mars. Face à lui, la conseillère municipale d’opposition sans étiquette, Claire Houbert, une liste Front de Gauche et une liste menée par son ancienne conseillère municipale, Isabelle Mézières, soutenue… par l’UMP ! Une opposition qui n’inquiète pas Jean-Pierre Béquet outre mesure. « Je suis serein mais combattif, je regarde ça avec amusement. Les Auversois attendent des propositions, donc je vais mener une campagne très active à partir de maintenant.»

http://www.dailymotion.com/embed/video/x19mbv6