Revenant sur la troisième conférence de presse de François Hollande, l’UDI 95 dit « approuver pour partie les annonces économiques du Président de la République ». La fédération attend désormais « des actes ».

L’UDI assure que « plus de 63 000 entreprises ont déposé le bilan en 2013 et qu’il est prévu que plus de 60 000 en fassent autant en 2014 ». Une bonne raison pour accueillir favorablement les annonces de François Hollande, même si Michel Montaldo, président de l’UDI 95, rappelle « que certaines pistes dont celles sur la réforme des collectivités territoriales, avaient été déjà tracées par le précédent gouvernement ».

L’élu départemental revient également sur le changement de cap du gouvernement : « Nous ne sommes pas dupes : le Président de la République change de politique, contraint, forcé, rattrapé par les réalités économiques, comme le fût, en son temps, le Président François Mitterrand ». Désormais, Michel Montaldo déclare qu’il est impératif « que François Hollande réussisse et soit capable d’agir vite, en laissant de côté l’idéologie et le sectarisme ambiant qui ont fait perdre dix huit mois de réformes incontournables ».