Un plan d’action sera présenté fin janvier par la SNCF à tous les élus de la ligne J. Un bonne nouvelle dont se réjouit Jean-Noël Carpentier, député maire MUP de Montigny-lès-Cormeilles, qui avait fait part de son mécontentement à l’entreprise, au même titre que d’autres élus du département.

 « Avec du retard, la promesse semble tenue », dixit Jean-Noël Carpentier. L’élu se réjouit de voir émerger des propositions concernant la ligne J, en proie à de nombreux problèmes techniques, au grand dam des usagers. Le député maire progressiste de Montigny-lès-Cormeilles explique qu’il a reçu un courrier du directeur des lignes L, A, J. « Un plan d’action sera présenté fin janvier à tous les élus de la ligne J », se félicite-t-il. Et d’ajouter : « Monsieur Monnet affirme qu’ont été définies des actions locales à court et moyen termes (18 à 24 mois). D’autre part, une mesure commerciale sera accordée aux voyageurs ».

Une bonne nouvelle qui devrait également satisfaire les maires d’Herblay, de Cormeilles-en-Parisis et de la Frette-sur-Seine, qui avaient fait part de leur mécontentement en 2013 (voir vidéo)


Un dédommagement de 30% du prix d’une mensualité 2013

Jean-Noël Carpentier estime cependant la mesure de compensation de la SNCF insuffisantes. « Elle ne concernerait que les voyageurs titulaires d’un abonnement mensuel ou annuel comprenant les zones 3, 4 ou 5, qui empruntent la ligne J et qui résident dans les communes desservies par les gares de la ligne », précise l’élu. « Ceux-ci auront droit à un dédommagement de 30% du prix d’une mensualité 2013 uniquement pour le mois de mars ou d’avril prochain ».

Ainsi, la mesure « la plus importante » sera pour lui le plan d’actions exécuté en 2014. « Il devra être ambitieux et permettre de résoudre les problèmes qui affectent la ligne J », juge le député, qui assure qu’il « veillera à son bon déroulement ».