Une réunion de la Commission consultative de l’environnement de Roissy-Charles de Gaulle se déroulait ce mardi sous l’égide de Jean Daubigny, préfet de la région d’Ile-de-France. Ce dernier a proposé la mise en place d’un groupe de travail qui aura pour mission d’identifier les actions concrètes à mener pour diminuer les nuisances des vols de nuit.

 Pendant la réunion, les thèmes de la mise en place des descentes « douces » ou continuous descent operations (CDO), des restrictions d’exploitation, dont celle entrant en vigueur en mars 2014, et de la mise en œuvre de la solution technique permettant de supprimer le bruit singulier généré par des avions de la famille A320 ont été abordées.

Par ailleurs, la mise en œuvre d’une approche intégrée concernant l’isolation acoustique et l’isolation thermique des habitations situées dans le Plan de gêne Sonore (PGS) a été présentée à l’occasion de l’appel à candidatures pour la création de plate-formes locales de la rénovation énergétique.

A l’issue de ce second rendez-vous après celui organisé fin 2013, le préfet de région a affirmé la nécessité d’établir « un dialogue constructif entre les différents collèges de la Commission Consultative de l’Environnement de Paris-Charles de Gaulle afin de déboucher sur des mesures consensuelles permettant de réduire les nuisances sonores des vols de nuit pour les riverains ». Ainsi, il a proposé la mise en place d’un groupe de travail qui aura pour mission d’identifier les actions concrètes à mener pour diminuer les nuisances des vols de nuit. Le pilotage de celui-ci sera confié à un préfet et le secrétariat sera assuré par la DGAC. Le groupe de travail sera constitué sur la base des membres du Comité permanent, élargi à d’autres acteurs.