Le maire sortant repart en campagne pour un cinquième mandat avec une liste de rassemblement de la gauche. Pour Maurice Boscavert, ses meilleurs argument de campagne : son bilan, ses projets et son adversaire UMP.

 Nouveau mandat, nouvelle équipe. Le maire ex-PS de Taverny, Maurice Boscavert, a présenté vendredi matin sa liste pour les prochaines municipales de mars 2014. L’équipe de campagne se veut un large rassemblement de la  gauche avec le Parti socialiste, dont le maire a pourtant été exclu en 2012 (après s’être présenté aux législatives contre l’avis de son part), Europe Ecologie Les Verts, le Parti communiste, le Parti radical de gauche et "Taverny démocrate". Seul manque à l’affiche, son ancien premier adjoint, Jean-Pierre Barentin, en froid avec Maurice Boscavert et Bruno Devoize du Parti de gauche, un ex-adjoint qui a décidé de monter sa liste.

Binome avec Rachid Temal

Pas de quoi inquiéter le maire de Taverny, qui a réussi à construire sa liste avec le Parti socialiste et son premier fédéral, Rachid Temal, un tabernacien, qui fait partie de son équipe depuis 19 ans. Rachid Temal est donc devenu tout naturellement le premier adjoint de la ville et forme ainsi un binome avec le maire sortant.

Une coulée verte

Maurice Boscavert a insisté sur son bon bilan à la tête de la ville, qu’il dirige depuis 25 ans. Les "retours" des tabernaciens sont "encourageants" sur le travail de l’équipe sortante, selon les premiers porte-à-porte. Ce qui n’empêche pas le maire d’avoir de nouveaux projets pour la ville en matière de logements, de transports, d’emplois et de réussite scolaire. Maurice Boscavert rêve également d’une liaison piétonne, "une coulée verte" entre la butte de Cormeilles et la butte de Montmorency. Des projets qui seront détaillés prochainement aux Tabernaciens au cours de réunions publiques.

"Falbala"

Les oreilles de la candidate UMP, Florence Portelli, ont dû siffler ce vendredi matin. Maurice Boscavert s’est fait un plaisir à ne pas prononcer son nom, préférant l’appeler "la candidate", "choupinette" ou "Falbala". Plus sérieusement, le maire de Taverny ne comprend pas les polémiques lancées par son adversaires, notamment sur ses absences en mairie (voir vidéo). Sur la création d’une police municipale et le projet de la vidéoprotection que propose la candidate UMP, Maurice Boscavert estime que sa ville n’est "ni Chicago, ni Marseille". Le maire se dit plutôt favorable à la mise en place de médiateurs dans les quartiers. L’édile a également fustigé la proposition de Florence Portelli de créer "un restaurant 3 étoiles à Taverny, alors que les restaurants du coeur font le plein juste à côté". Maurice Boscavert, qui a lancé sa candidature depuis le Mac Do des Portes de Taverny, accuse enfin la candidate de "vouloir se servir de Taverny" à des fins personnelles alors qu’il préfère "ceux qui servent Taverny". 

Regardez le reportage de VOtv :

http://www.dailymotion.com/embed/video/x1a90ch