Le maire UMP de Sannois, Yanick Paternotte, sera candidat à sa propre succession lors des élections municipales de mars prochain. Tête de liste « Union pour Sannois », l’élu a diffusé un tract dressant son bilan ce dimanche sur le marché de Sannois.

Parmi ses réalisations fortes de son mandat 2008 – 2014, Yanick Paternotte rappelle que la ville a vu l’apparition de  32 caméras de vidéosurveillance ainsi que de 7 policiers municipaux supplémentaires. Il se félicite également du maintien d’une fiscalité « raisonnable » avec « +3,2% seulement en 6 ans ».

La cour d’appel de Versailles a cependant requis deux ans de prison avec sursis, 50 000 euros d’amende et deux ans d’inéligibilité à l’encontre du maire UMP de Sannois qui comparaissait en novembre dernier pour abus de faiblesse. Elle rendra son arrêt ce mercredi.